Les médias annoncent que des millions d’américains sont férus d’ASMR (réponse automatique des méridiens sensoriels) et les Youtuber sont pléthores à proposer des enregistrements organisés autour du principe d’une voix qui chuchote, et de la production de sons simples, du quotidien. Cet engouement à chercher un enveloppement sonore, véritable rappel de l’enfance, me paraît significatif du besoin impérieux  de douceur, de calme, vers lequel nous mène la vie bruyante et trop rythmée.

Si vous souhaitez plus d’informations à propos des implications de la voix, du son et de leurs implications psychologiques, vous trouverez un excellent article en cliquant sur ce lien :  https://www.cairn.info/revue-psychologie-clinique-et-projective-2001-1-page-17.htm

Dans la même perspective de création d’une bulle sonore, le bruit blanc et un son en alternance (mettre des écouteurs).

Bien entendu, l’écoute de musique est connue pour agir sur notre santé globale. La neurologie permet de confirmer que la musique agit sur notre cerveau “en le sculptant et en le caressant”, activant différentes sécrétions hormonales.

Le son blanc est une fréquence sonore qui vous permettra de vous isoler d’un monde bruyant, parfois fatigant, afin de vous apaiser.

Ce son en alternance stereo (droite gauche) peut aussi avoir des vertus équilibrantes.

Prendre RDV