Lorsque j’ai rencontré Nathalie Baptistal-Guedj, j’avais déjà 65 ans. Le mal-être que je vivais depuis toujours s’était accentué récemment avec la perte brutale de mon mari, et je sentais que « je ne m’en sortirais pas toute seule ».

J’avais déjà suivi par le passé deux analyses avec des psychiatres, compétents et attentifs. Mais aucun n’avait fait pour moi ce qu’a fait Nathalie dès notre première séance, à savoir éclairer rétrospectivement ma vie entière en me révélant ce que je ne savais pas malgré mon âge : j’étais un « zèbre ». A sa grande surprise, j’ignorais jusqu’à l’existence de ce petit peuple de personnalités atypiques.

Je découvrais surtout quelque chose d’infiniment précieux : je n’étais pas seule de mon espèce ! D’autres partageaient cette forme d’intelligence en arborescence, ces fulgurances mal comprises, ces décalages permanents, cette hypersensibilité qui complique les rapports humains.

Accompagnée avec une infinie empathie et une belle spiritualité par Nathalie, j’ai pu remettre en perspective beaucoup d’événements et de ressentis passés, trouver un sens à d’autres et me réinscrire presque confortablement dans mon présent et dans mon avenir.

Prendre RDV