A une époque où la méditation sous toutes ses formes -que je pratique- se voit proposée comme une panacée, cette vidéo me parait intéressante. En effet, elle renvoie à une réflexion à propos du rapport à soi, en soulignant que celui-ci ne se réduit pas à l’intériorité.

Charles Taylor propose :

«Il existe une façon d’être humain qui est ma façon. Je suis appelé à vivre ma vie de cette façon, non à l’imitation de la vie de quelqu’un d’autre. Cette notion donne une importance nouvelle à la fidélité que je dois à moi-même.

Si je ne le suis pas, je manque l’essentiel de ma vie. Je manque ce qu’être humain signifie pour moi. Tel est le puissant idéal moral qui est parvenu jusqu’à nous.

Il accorde une importance morale à une sorte de contact avec moi-même, avec ma propre nature intérieure qu’il voit en danger d’être perdue partiellement à cause des pressions vers la conformité extérieure ; Mais aussi parce que en prenant une attitude instrumentale vis à vis de moi-même il se peut que j’ai perdu la capacité d’écouter la voie intérieure.

Pourtant considérons ce que nous entendons par identité.

Cela représente qui nous sommes, d’où nous venons. En tant que tel c’est l’arrière plan sur lequel nos goûts, désirs, opinions et aspirations, prennent le sens.

Si certaines choses ne me sont accessibles que par la relation avec la personne que j’aime, celle-ci devient alors partie de mon identité.

Ainsi, ma découverte de ma propre identité ne signifie pas que je l’élabore dans l’isolement mais que je la négocie par le dialogue partiellement extérieur, partiellement intérieur avec d’autres. »

Prendre RDV